La maladie de Lyme (Vital'news d'Avril)

Pour nous tous amateurs de sports de plein air, le problème des tiques et des conséquences de leur morsure a déjà été présenté sur le site (rubrique Santé).
Vous trouvez ci-dessous en document attaché un complément et/ou un rappel d'informations importantes avec l'article proposé par la FFRS dans Vital'news d'Avril concernant la maladie de Lyme et les affections apparentées
Le Comité Sécurité de Coublevie Accueil

Fichiers attachés: 

Commentaires

Après la réponse de la Ministre de la Santé à la question posée à ma demande par notre Députée,la version définitive du Protocole National de Diagnostic et de Soins devrait être très prochainement validée par la Haute Autorité de la Santé.Elle portera sur les tests qui ne seraient plus indispen- -sables à la reconnaissance de la maladie car l'examen clinique par le  médecin permettra de poser le diagnostic.Elle devrait aussi reconnaître que chez certains malades souffrant d'une forme chronique,la bactérie Borellia peut survivre au traitement antibiotique.Des centaines de malades portent plainte contre les deux dernières Ministres de la Santé et contre les labora- -toires qui fabriquent ces tests:on compte actuellement 55.000 malades mais ce chiffre est certainement plus élevé.

J'ai remis cet article de la F.F.R.S. à notre Députée,Mme JACQUIER-LAFORGE en lui demandant d'intervenir de nouveau auprès de la Ministre de la Santé (elle avait déjà obtenu une réponse écrite de sa part) afin qu'elle fasse part encore de l'exaspération des malades auprès de la Haute Autorité de la Santé (manifestation du 26 mai à LYON).En effet, le Rapport crucial de la H.A.S. reste bloqué en raison d'une lettre de contestation qui lui a été envoyée par la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française , le Centre National de Référence des  Borrelia (bactérie) et 11 "Sociétés savantes" (?).A suivre...

 

 

Le Rapport de la Haute Autorité de Santé vient enfin d'être publié ce jour avec des recommandations "pragmatiques":c'est un nouveau cadre pour le traitement des malades ayant des symptomes qui persistent au delà de six mois et c'est donc la reconnaissance de la forme chronique de la maladie.Les antibiotiques peuvent faire l'objet d'une prescription pour 28 jours mais un médecin peut traiter un malade au delà d'un mois même s'il a une sérologie négative.Cependant le texte maintient l'obligation d'un test Elisa positif pour faire un autre test.Après un an d'intervention personnelle,on peut estimer que des progrès ont été réalisés dans le traitement de cette maladie..à suivre

Comme il y a peu de chance que le test Elisa soit positif, même en présence de la maladie...merci pour toutes ces interventions...

Notre Président m'ayant aimablement inscrit ce jour, j'en ai profité pour lui indiquer le numéro 571 de ce magazine de juillet -aoùt 2018 qui a publié sous ce titre 7 pages pour "comment vous protéger".Ces informations vont  complèter celles de la F.F.R.S. d'avril 2018 qui étaient les premières sur la maladie de Lyme.Je lui avais adressé en son temps la réponse de la Ministre de la Santé en date du 14 novembre 2017, suite à la question de notre Députée à ma demande, ayant rencontré certains malades depuis des années

Pages