Communiqué pandémie du COVID-19
Pour faire suite aux décisions du Président de la République le jeudi 12 mars puis de celles du Premier Ministre le samedi 14 mars, toutes les activités de Coublevie Accueil, sans exception, qu’elles soient à caractère sportif ou non, sont suspendues dès ce dimanche 15 mars et ce, jusqu’à nouvel ordre.
Retrouvez le texte complet du Communiqué du Conseil d'Administration sur notre site : clic ici.

Où le confiné StJeannais .... a le mal des montagnes..!

Fichiers attachés: 

Récit de la sortie :

Et Oui, le confiné de StJean de Moirans, comme tous les amis randonneurs de CbvAcc et autres lieux , a bien sur un peu le 'mal des montagnes' avec cette inactivité forçée. :-((

Alors pour rêver en attendant des jours meilleurs, quelques pistes ci-dessous à découvrir sans modération....avec cette petite sélection.

Et prenez soin de vous
PS / Les coupures de presse sont disponibles en pièces jointes.

Yves ¶
Dernière mise à jour :  08/04 : Ajout video : Survol de la Corse en Drone...superbe
 

Lien sur un film de montagne  gratuit pour le confinement

Ascension du Changabang (6386m) au
Garwhall (Himalaya Indien)

Par une équipe du GHMM et répétition des
ascensions britanniques de 1997


https://www.youtube.com/watch?v=RMEXoCofcW0&feature=youtu.be&fbclid=IwAR07WCWIWWTcazu6LCIVmkBf-gibCoEjPXoW3_U9nn6SqTyH0BjNN-x7I-Y
 
  

Trop fort ce Jérémie Heitz jeune skieur suisse de pente raide sur les traces de Sylvain Saudan à l'assaut des 15 4000 Suisses (11 réussis) et de superbes répétitions des succès de Sylvain Saudan 50 ans plus tard :

  • Couloir Spencer à l'Aiguille de Blaitière et

  • Couloir Gervasutti au Mt Blanc du Tacul

Superbement fimé avec de gros moyens (hélicos , drones) Découvrez « LA LISTE version française » de TimeLine Missions sur Vimeo.

La vidéo est disponible et peut être vue depuis https://vimeo.com/192097165

 

 










 



Si vous aimez cette vidéo, partagez-là !

Vimeo regorge de vidéos incroyables.
Voir d’autres vidéos sur 
https://vimeo.com.

 

Sans oublier, beaucoup plus locale et paisible notre
chère Grande Sure (1920m) pris sous toutes les
coutures par des passionnés de 'Dame Violaine'

'VOYAGE IMMOBILE CA C'EST SURE' …. !
http://www.cbvacc.fr/node/9381

Avec pres de 80 photos de la Gde Sure ..;et autres lieux

 

 

Et enfin, réservé aux amoureux de la littérature alpine mon juke box mis sur pied en 2014

ou 'La Montagne ca vous gagne' en http://www.cbvacc.fr/node/7842


 


Magnifique Nanga Parbat

(Photo 1930)

Last but not Least avec cette suggestion de Philou T.
Kilian Jornet a mis trois de ses films en libre accès

L'ultra-trailer Kilian Jornet a mis trois de ses films en libre accès pendant une semaine, afin de divertir les personnes confinées par la pandémie du coronavirus.
La solidarité est décidément sur tous les fronts en cette période inédite de pandémie. L'athlète espagnol Kilian Jornet a décidé d'aider à sa manière en proposant trois films de son projet «  Summits of My Life  » en libre accès. Une manière de permettre aux Français de passer le temps pendant les journées de confinement qui les attendent.
Au programme
Vous pouvez donc dès à présent, et jusqu'au vendredi 20 mars, visionner les films suivants :
- «  A Fine Line » : Une aventure unique à travers les pics enneigés des Alpes.
- « Déjame Vivir» : Découvrez les souffrances, frustrations et joies de Kilian Jornet lorsqu'il a décidé de gravir les sommets qui le fascinaient depuis son plus jeune âge. À l'affiche : Mont Blanc, Mont Cervin et Mont Elbrouz.
- « Langtang » : L'histoire du voyage de Kilian Jornet et son équipe au Népal en avril 2015, après le tremblement de terre qui a dévasté la région de Langtang. Une aventure qui prouve que la montagne vous oblige parfois à dépasser le simple défi sportif.

Mise à jour YP du 23/03 : A priori Pas de limite de date ..!
Il est possible que les liens ci-dessus ne soient pas actifs
Essayez alors 
https://kilianjornet.cat/en/blog/summitsathome

Ski/snow freeride : ils descendent le Bec des Rosses de Verbier de nuit - Ski freeride
https://www.lequipe.fr/Adrenaline/Actualites/Ils-descendent-verbier-de-nuit/1122169
Vous avez vu La Liste ? et Frozen Mind ? Alors vous aimerez Félicité : l'amateur de ski sur glace vive Pierre Hourticq partage avec Jérémie Heitz une descente de la face nord de la Tour Ronde (3 792 m). Avec le snowboarder Victor de le Rue, c'est au Pain de Sucre (3 607 m) que le Pyrénéen exprime son ski dans le raide !

https://www.montagnes-magazine.com/videos-film-felicite-pierre-hourticq-en-donne-coeur-joie-massif-mont-blanc
Ajout du 28/03
A la mémoire de PIerre Beghin (1951 - 1992) avec ici le lien sur la soirée de lancement (2014) de l'ouvrage de François Carrel (editions Guerin).
Au travers du lien, diverses interventions de ceux qui l'ont cotoyé et possibilite de découvrir quelques dizaines de page de l'ouvrage, en ligne.
https://www.editionspaulsen.com/pierre-beghin-l-homme-de-tete-1818.html
  
Mémoire : La Face sombre du Vainqueur de L'Eiger
(A lire en pièce jointe)
Ski enchanté sous la pleine lune
"Certains d'entre vous ont peut-être déjà randonné sous la pleine lune. C'est un sentiment très particulier, dur à décrire quand vous ne l'avez jamais ressenti vous-même. À cet instant, il n'y a plus grand chose qui vous distrait de la pure beauté des montagnes". 
Le film a été tourné durant les nuits de pleine lune de février et mars 2019, et rendu possible par l'évolution de la sensibilité des capteurs.  
https://www.montagnes-magazine.com/videos-video-full-moon-ski-enchante-sous-pleine-lune
 

Les 4 Faces de Paul Bonhomme

En 2018, Paul Bonhomme a fait vibrer la planète montagne avec son projet d'enchaîner les 4 faces de l'Aiguille Verte. Le guide et skieur de pente raide, encore et toujours à l'oeuvre, notamment dans les Aravis, dévoile son film, une production elle aussi « sans concession » : sans hélicoptère ni dépose de matériel, avec un financement participatif plutôt que des sponsors.

https://www.montagnes-magazine.com/videos-film-les-4-faces-paul-bonhomme
En direct du Cervin
https://www.zermatt.ch/hope

Et un fantatstique tour à 360°
https://zermatt.roundshot.com/hirli/

Mont Blanc : Ascension en 3D
Prenez votre temps à chaque arrêts pour admirer le panorama
l’ascension du Mont Blanc comme si tu y étais.....
Lis bien la légende puis clique chaque fois sur les flèches bleues …  >  
C’est superbe  !!!>  
https://st-gervais.tartinvillephoto.com/vv/ascension-virtuelle-mt-Blanc.html
Cinemathèque d'images de montagne : 
Durant le confinement la CIM met des films de montagne
en libre acces sur sa page Facebook

https://www.facebook.com/cinemathequemontagne/
Aujourd'hui pour Jean-Baptiste Chandelier,
si le corps est confiné, la tête est remplie
des ivresses du ciel ...!
alors on décolle ici :


https://www.facebook.com/jeanbaptiste.chandelier

Le Groupe de Haute Montagne

L'EXCELLENCE EN ALPINISME
Films en Libre acces,
à déguster
http://www.ghm-alpinisme.fr/index.php
Apres la face Nord de l'Aiguille de Bionassay, Sylvain Saudan descendait en 1970 la face Nord-Est de l'Eiger ..!
(A lire en pièce jointe)
Au Glacier Blanc, bilan de masse incertain ???
(A lire en pièce jointe)
La vie reviendra c'est sur
Panoramique de Belledonne

 
En regardant cette vidéo, on ne peut qu'affirmer que cette île est de toute beauté !!!
Le drone est un fabuleux engin de prospection à condition qu'il ne verse pas dans l'indiscrétion.
 Bonne balade sur cette magnifique perle de la Méditerranée
.
http://player.vimeo.com/video/154888640



Commentaires

Merci Yves pour tes commentaires et ces magnifiques videos qui donnent envie mais en même temps qui communiquent le frisson de la peur. Comment ces hommes et femmes de l'extrème peuvent-ils affronter des conditions aussi difficiles, en sachant qu'ils peuvent y rester et en y laissant beaucoup de leurs amis. Ils souffrent, échouent ou réussissent, reviennent en se disant que c'est terminé puis repartent quelques mois plus tard souvent avec quelques doigts en moins et malheureusement cela se termine souvent ... sous une avalanche, ou dans une crevasse, ou en dévissant...
J'aime beaucoup les livres de montagne et si vous avez l'occasion de vous les procurer lisez les récits de deux locaux:
- Pierre Beghin (il a vécu un peu au Sappey en Chartreuse) mort en montagne en 92: "l'homme de tête" de François Carrel
- Plus récent le livre d'Elisabeth Revol "Vivre" elle raconte son ascension du Nanga Parbat (8125m) montée sans assistance, sans oxygène et dans laquelle elle a perdu son compagnon de cordée Thomasz Mackiewicz mort dans la descente. elle est prof d'EPS à Crest.
- Plus vieux,  rien qu'à lire, ça laisse des traces " Tragédie à l'Everest " qui est le récit d'une ascension de l'Everest en 1996 ayant mal tournée à cause d'intempéries et du retard pris par certaines cordées poussées à prendre des risques. Résultat 8 alpinistes sont morts. Auteur Jon Krakauer qui a participé à l'expédition et qui en plus du récit de l'ascension fait le procès des pratiques commerciales conduisant à un tel drame. Passionnant ! Emouvant !
Bien sûr il y en a plein d'autres également passionnants ...
Bon confinement à tous, soyez prudents !

Merci Jacques de ton commentaire et de tes recommandations de lecture.
Sur Pierre Beghin je note 'L'homme de Tête' de François Carrel, dans la belle Edition Rouge Guérin. Je me souviens tres bien en 92 de sa tentative à la Face Sud des Anapurnas en Cie du jeune JC Lafaille, qui s'était retrouvé tout seul en pleine paroi dans les 7000m, après la chute de son compagnon de cordée;  et qui avait signé quelques semaines plus tard un article (dans Alpi Rando je crois) titré : 'Descente vers la Vie' où il racontait son retour avec un équipement très réduit (1 seul piolet, quelques mètres de corde, un bras cassé);
Finalement il s'en sortit et reprit sa carrière d'alpiniste talentueux prenant des risques grandissants...jusqu'à sa disparition au Makalu en 2006... :-((

Quant à Elizabeth Revol, elle est passée tout pres de la Correctionnelle dans son hivernale au Nanga Parbat où elle perdit son compagnon de cordée....et où elle fut sauvée grace à l'engagement de sauveteurs polonais qui ont abandonné une autre hivernale en cours pour venir la sauver, dans des conditions incroyables. Ce sauveteurs ont été récemment honorés par la remise de la Légion d'Honneur. Pour le fun Elizabeth Revol fut le prof de gym à Crest de l'un de mes petits-fils et,  pour l'anecdote, son mari pratique une autre forme d'engagement : Il est parait-il antiquaire ...!
Enfin pour conclure ...et ne pas lasser(!),  je ne connais pas beaucoup d'alpinistes de haut niveau qui soient décédés de mort naturelle : 
Quelques unes de ces rares grandes figures : Walter Bonatti, Gaston Rebuffat, René Desmaison, Roger Frison-Roche, Georges Livanos, tous décédés d'un cancer ..ou de vieillesse tout simplement ... Respects
Quant à Reinhold Messner (1944) le précurseur de l'himalayisme,  avec ses quatorze 8000, et qui avait perdu son frère ..au Nanga Parbat, il est toujours vivant...

Pour moi l'exemple de ce qu'il ne faut pas faire en montagne: mettre la vie des autres en péril pour sa petite gloire personnelle. Et en plus c'est une récidiviste, au moins 2 fois à ma connaissance, son compagnon d'expédition n'est pas revenu.

Jeau-Louis, tu as peut-être des éléments que je ne connais pas, je sais qu'il y a eu de grosses polémiques au retour d'Elisabeth Revol du Nanga Parbat mais au vu des éléments dont je dispose je ne la condamnerais pas comme tu le fais. Elle n'est pas partie avec un ado, son compagnon de cordée Tomasz Mackiewicz (43 ans à l'époque) savait ce qu'il entreprenait en partant avec elle puisqu'il avait déjà tenté 7 fois cette ascencion. Tous deux ont pris le risque de cette expédition en hivernal, sans oxygène, sans assistance, pourquoi aurait-elle la responsabilité de sa mort (il fait une cécité des neiges et un oedème pulmonaire en arrivant au sommet). Il y a malheureusement beaucoup de cas similaires en montagne où un moment donné il faire des choix qui conduisent souvent à la mort de l'un pour éviter la mort des deux. A chaque fois celui qui s'en sort se fait condamner par une partie des "observateurs" mais lui-même s'il s'en sort physiquement n'en sort pas indemne psychologiquement. En tous cas le livre d'Elisabeth Revol décrit essentiellement son angoisse de découvrir l'état de "Tomek" puis d'être quasiment obligée de le laisser sur place pour descendre et tenter d'avoir des secours avant de revenir charcher Tomek. Ensuite, gros problèmes de retard dans l'arrivée des secours qui de toutes façons n'auraient pas pû rejoindre Thomek qui était trop haut et probablement déjà mort. Si Elisabeth était restée avec lui, elle serait probablement morte. Quant à sa recherche de succès médiatique, si j'en crois encore son récit, ce n'était pas sa principale motivation. Je crois que tous ces alpinistes savent à quoi ils s'exposent et prennent des risques à la recherche de l'extrème, pas forcément en recherche du succès médiatique mais pour une satisfaction personnelle addictive  et en toute connaissance de cause des risques à prendre.
Reste le problème du risque qu'ils font prendre aux secouristes (sans parler des frais) mais c'est un autre point qui touche tous ceux qui pratiquent l'alpinisme à ce niveau. Je crois que la condamner revient à condamner tous ceux qui pratiquent ces sports extrèmes.
Jacques

Pourquoi cette sévérité, si facile depuis mon clavier ?
Jacques, je souscris à ce que tu dis, je suis moi-même un amoureux des challenges, et un admirateur de ceux qui les réalisent.
Dans le cas d'Elisabeth Revol, ce qui m'interpelle, c'est que c'est une récidiviste. En 2009 son compagnon d'expédition sur les Annapurna, Martin Minarik, a perdu la vie lui aussi. Pourquoi ? On peut tous faire des erreurs, c'est plus pardonnable la première fois que les suivantes. Et aussi ce manque d'indulgence de ma part tient au fait que ces exploits, elle les entreprend en partie pour faire du business, ce qui est souvent le cas de ces chasseurs d'extrême, sur les mers, en montagne ou ailleurs, et aussi parce qu'ils se reposent sur la solidarité des secours, financés par la collectivité (le cas d'Isabelle Autissier naufragée dans le grand Sud est à rapprocher de ce cas).
Mais bon, j'accepte ton point de vue, et j'ai une part d'admiration pour ce qu'a réalisé Elisabeth Revol.

Sans vouloir vous 'départager',  je reviens sur le sujet au travers du site du GHM (Groupe de Haute Montagne) qui s'est fait l'écho de ces exploits, car ce sauvetage en fut un , réellement. Alors, trouvez les liens ci-dessous : 

Pétition pour une légion d'honneur méritée (25/04/2018)
http://www.ghm-alpinisme.fr/actus.php?id=158
Le Président polonais décore les sauveteurs du Nanga Parbat (actu du 16/06/2019)
http://www.ghm-alpinisme.fr/actus.php?id=188
L'alpiniste polonais Piotr Tomala décoré de la Légion d'honneur pour le sauvetage d'Elisabeth Revol (Actu du 23/08/2019)
http://www.ghm-alpinisme.fr/actus.php?id=190
Le sauvetage du Nanga Parbat -Ultime Epilogue (Actu du 13/02/2020)
http://www.ghm-alpinisme.fr/actus.php?id=205

Disparition de Jean-Christophe Lafaille disparu au Makalu en 2006
(Hommage du 25/04/2018) par Piotr Pachowski
avec un magnifique poème
http://www.ghm-alpinisme.fr/actus.php?id=159

Il est toujours difficile de faire la part des choses quand on ne dispose pas de tous les éléments, c'est comme lorsqu'un politique s'exprime...je ne peux pas juger l'aspect commercial faute d'informations. Je me contenterai de porter un jugement sur les exploits sur-humains des alpinistes, exploits non gratuits puisqu'ils mettent leur vie en jeu. Ont-ils une part de responsabilité dans la mort de leurs compagnons ? pas sûr, ces derniers ont peut-être présumé de leurs forces, rien ne les obligeait à continuer. Je les mets tous dans le même état d'esprit: toujours plus, toujours plus de risques, et en final seuls les survivants sont jugés. Si je compare les récits montagne aux récits mer, j'ai l'impression qu'il y a beaucoup moins de solidarité en montagne qu'en mer mais je me trompe peut-être. La montagne c'est pour beaucoup du chacun pour soi, ce qui peut mener à des drames comme celui-ci. Je partage néanmoins ton point de vue, Jean-Louis, sur le coût exorbitant entrainé par les secours, là on peut se poser des questions, jusqu'où peut-on aller pour sauver des personnes qui volontairement se sont mises dans des situations extrèmes? Cet argent aurait  peut-être pû servir à sauver plein de personnes ayant vécu un des cataclysmes qui ne manquent pas de se produire dans le monde? C'est un autre débat. Qui prendra la décision de ne pas porter secours? De condamner quelqu'un à mort sous prétexte... qu'il l'a bien cherché??