Reco ce samedi 14 juillet pour le Gr A au Pic de Bure


Récit de la sortie :
Bonjour

Ayant eu des doutes suite à mes appels téléphoniques au PGHM de Briançon , à l'office du tourisme de Super Dévoluy et à un accompagnateur de montagne de Saint-Etienne en Dévoluy, où chacun me répondait qu'il fallait les crampons et le piolet pour monter la Combe Ration pour accéder au plateau du Pic de Bure, je suis parti avec piolet, corde et crampons ce samedi matin, pour  voir ce qui en était réellement.

On montera par la Combe de la Corne , beau vallon bien vert, après une pénible piste. Au retour on descendra côté vallon de l'Äner

Il reste encore un peu de neige dans la Combe Ration  (hors du sentier), mais elle a bien fondue, quelques plaques de névés hors du sentier.

La Combe Ratin, est toujours là, toujours aussi belle, toujours aussi convoitée, toujours avec ses cailloux qui roulent sous les pieds et quelques endroits où il faut faire attention.

La sortie de la Combe Ratin, que je redoutais (raide sur la fin et souvent tardivement enneigée), se passe à merveille dans la caillasse délitée. Il faudra faire bien attention de ne pas envoyer des pierres sur ceux qui seront en dessous.

Ensuite, la montée jusqu'au Pic de Bure (2709 m) n'est qu'une formalité (2,3 km avec 200 m de dénivelée), il faut environ 1h15 en A/R. depuis les antennes.

Au sommet, trop beau, trop bien, quelles vues ! que du bonheur ! mais ça fait du bien quand on y arrive : Ouf

Même, si cela parait court avec 17 km et 1350m de dénivelée, cette randonnée est tres exigeante et demeure une randonnée dite "difficile" (pente, pierriers, cailloux, petites zones à risque, manque d'eau)

nota  : Sur le plateau de Bure, il y a une multitude de fleurs, de petite taille avec des couleurs étincelantes : si vous êtes connaisseurs merci de nous donner un nom à chaque fleur, autrement prenez un livre pour en donner le nom. En tout cas ne pas oublier l'appareil photo pour immortaliser toutes les fleurs et les payasages féeriques rencontrés.

A mardi

Jacky