Réponse aux Questions sur les Guiers

Le Guiers tirerait son nom du mot celte " Garu " voulant dire " eau rapide ". Il ne faudrait pas imaginer le Guiers mort sans force ni élan.
Bien au contraire il creuse de sauts en cascades les Gorges du Désert longtemps difficiles  d'accès.
Son nom, trompeur à notre époque, lui fut donné, rapporte la tradition, en un temps où il cessa de couler une année durant. Revenu à la vie par les prières de Saint Bruno, il garda cependant le nom de Guiers mort.
La rivière Guiers descend du massif de la Chartreuse où elle est alimentée par deux sources.
Celle du Guiers Vif au Nord qui naît du cirque de Saint-Même
Celle du Guiers Mort au sud vers St-Pierre-de-Chartreuse.
Ces deux Guiers s’écoulent dans des vallées très encaissées, alimentés par des affluents aux régimes torrentueux.
Au Pas du frou, la route qui permet de rejoindre la vallée des Entremonts est ainsi taillée en encorbellement dans la paroi, défiant le précipice creusé par le Guiers vif.
Guiers mort et vif se rejoignent à Entre-Deux-Guiers pour former le Guiers. Le profil devient alors beaucoup plus doux juste contrarié par les gorges de Chailles. Dans la plaine, il reçoit les eaux de l'Ainan et du Thiers

Fernand

Commentaires

Merci pour ces infos culturelles, d'autant plus intéressantes et pertinentes, que nous rencontrons souvent ces cours d'eau.