On n'a même pas piqué les tronçonneuses


Récit de la sortie :

Ah! mes ami.e.s. C'est plus mieux quand j'écris comme cela car c'est plus conforme à l'étude sociologique de la participation des participant.e.s à la rando.

Bref ! On peut être fièr.e.s de nous. En effet nous avons fait honneur aux valeurs de notre club. Mais tout d'abord cheminons ensemble pour en venir au fait. Reparti.e.s en 3 groupes mené.e.s par des hommes, nous avons fait un bon tour facile, peu pentu, peu humide, peu venté, peu rapidement. Enfin, planplan ! Pas de difficultés majeures.

Donc, de quoi faire fonctionner à fond les muscles de nos langues et nos conversations tant nécessaires pour faire société comme on dit ou tout simplement pour s'enrichir réciproquement de nos différences et de nos savoirs.

Là, après la pause les recettes, les "où tu l'as acheté" etc...Tout le long du chemin on passe en revue les petits et grands enfants. Nos petits maux et parfois les grands et on reparle d'un bon pied.

Dans ce petit périple en la demeure le cheval. Ah! on en a rencontré des canassons, des grands, des petits, des avec houppette, d'autres avec...rou...pettes. Des ânes et des ânesses. Et, toc cela n'a pas manqué: "Alors, t'as vu le facteur Cheval" "Super !" "Ah ! pisse-que tu'me dis " J'irais l'voir".

Au point culminant nous attendaient 2 belles tronçonneuses bien seules et bien entretenues, avec tout le nécessaire pour leur donner à boire. Ces 2 belles on les a regardé, jaugé, évalué, comparé mais on n'y a point touché. Comme quoi on est tous bien élévé.e.s !

Comme quoi on a fait honneur à nos valeurs !