HISTOIRE PIEGROS LA CLASTRE


Récit de la sortie :


MONASTERE

CI dessus Document de la BNF sur l'histoire compléte du chateau et du monastére du XI (en ruine sous la chapelle)
Accés https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k3788593/f3.image 

CHATEAU

ORIGINE DOCUMENT WIKIPEDIA

 

La commune prend le nom de Piégros-la-Clastre en 1872, de l'union des deux villages de Piégros (podium grossum en 1332) où se situe le château, et de La Clastre en bas, près de la route et de la rivière Drôme, où vivaient les moines. Il faut au départ différencier le village de « Piégros » de celui de « La Clastre ». Piégros est connu depuis 1332. Au point du vue féodal, la communauté de Piégros formait deux terres seigneuriales qui furent unies au cours du xvie siècle : Piégros et Saint Médard.

La terre de Piégros était au patrimoine des Comtes du Valentinois qui l'inféodèrent en 1358 aux Poitiers Saint Vallier, lesquels la vendirent en 1528 au Sauvan du Cheylard, qui la conservèrent jusqu'en 1769, date à laquelle elle passe au Clerc de la Devèze derniers seigneurs. Quant à la terre de Saint Médard où se trouvait le château de Castrum Sancte Médars (1145) chef-lieu féodal de toute la partie montagneuse de Piégros-La Clastre, elle fût à l'origine possédé par les Arnaud de Crest qui l'hommagèrent aux évêques de Die en 1145. Puis elle passa pour une moitié aux Comtes du Valentinois lesquels l'attribuèrent en 1734 aux Poitier Saint Vallier qui l'unirent à la Seigneurie de Piégros. L'autre moitié aux mains des Blayns au xvie siècle, fût acquise en 1575 par les Tardivon. Ces derniers la cédèrent ensuite aux Seigneurs de Piégros. Avant 1790, Piégros était une commune du canton d'Aouste, mais la réorganisation de l'an VIII en transférant le chef-lieu au village de La Clastre, est devenue la commune de Piégros-La
Clastre, canton de Crest-Sud.

En savoir plus sur le monastère et le château de Piegros la Clastre <ICI>



Commentaires

Comme toujours Fernand nous en donne et dit plus.
Gilles